Signature d'Auguste Lançon

Lançon vu par ...

Auguste Lançon vu par Ch. Frémine

Charles Frémine

Le Rappel, 3 mars 1894

La Bièvre ne tardera pas à être voûtée tout du long de son parcours dans Paris. La Ferme-des-Peupliers, la Fontaine-à-Mulard, les étangs de la Glacière ne sont plus qu'un souvenir. Je me rappelle, avec mon ami Lançon, qui faisait les dessins, avoir fait, pour l’Illustration la description de ces étranges parages alors qu'on allait les niveler, les combler, pour construire la chaussée et le pont de Tolbiac.

C'était à l'automne, vers 1873 ou 1874. Partir de grand matin, nous restions jusqu'au-soir dans la vallée, travaillant d'après nature. Ah ! les bonnes journées ! Lançon était un dessinateur merveilleux, enlevant le morceau d'un trait rapide et sûr. Je me détournais de ma copie pour le regarder dessiner. Un soir, au coucher du soleil, comme nous étions assis au bord de l'étang de la Glacière, deux bécassines s'abattirent dans les roseaux.

Mais je reviens à la Bièvre et aux nouveaux travaux qu'on doit prochainement y exécuter. Plusieurs tronçons de cette rivière vont être encore canalisés. Elle sera couverte, à l'angle de la rue de Valence et de l'avenue des Gobelins, sur l'espace qui s'étend du boulevard d'Italie à la rue de Tolbiac et entre la rue Croulebarbe et la ruelle des Gobelins.

"Le Passant" aka Charles Frémine

Les étangs de la Glacière - Gravure d'Auguste Lançon parue dans l'Illustration



Lançon vu par...