Signature d'Auguste Lançon

Lançon vu par ...

 Auguste Lançon vu par Théophile Gautier en 1870

Théophile Gautier en 1870

Dans l'Illustration du 17 novembre 1870, Théophile Gautier, sous le titre "Études rétrospectives" présentait et commentait les dessins de Lançon publiés dans les numéros de semaines précédentes.

Théophie Gautier (1811-1872) par Nadar"Il ne s'agit pas ici de bataille officielle avec un état-major piaffant autour du vainqueur et quelques morts de bon goût faisant académie au premier plan, le tout se détachant sur un fond de fumée bleuâtre pour éviter au peintre la peine de représenter les régiments. Ce sont de rapides croquis dessinés d'après le vif sur un carnet de voyage, par un brave artiste, à la suite d'une d'ambulance. Pas un objet qui n'ait été vu, pas un trait qui ne soit sincère. Aucun arrangement, nulle composition, c'est la vérité dans son horreur imprévue, dans sa sincère bizarrerie. De telles choses ne s'inventent pas. L’imagination la plus noire n'irait pas jusque-là. L'artiste à qui l'on doit ces dessins, M. Lançon, est un naïf, il fait bonhomme comme on dit dans les ateliers, c'est-à-dire qu'il ne cherche ni le style ni la tournure ni le chic à la mode. Il rend ce qu'il voit, rien que ce qu'il voit, et, comme un témoin, il raconte les faits en termes brefs et précis. On peut se fier à lui. Il y a dans ces esquisses sommaires une qualité remarquable : le sujet y est toujours attaqué par la ligne caractéristique. Les détails peuvent manquer où n'être indiqués que par un trait hâtif mais l'important y est et l'impression en résulte profonde et certaine…

Nous allons feuilleter avec vous l'Illustration, et regarder ces images si vraies de l'affreuse chose qu'on nomme la guerre."


L'aspect de la route entre Mouzon et Bazeilles
Ce dessin est le seul figurant dans le numéro où paraît le texte de Théophile Gautier.



Lançon vu par...