Signature d'Auguste Lançon

Lançon illustrateur de l'actualité (1872-1885)

Auguste Lançon - la vaccination des moutons

La vaccination des moutons

Auguste Lançon : la vaccination des moutons
L'Illustration, 3 novembre 1883

La vaccination des moutons

Nous n'avons pas à rappeler ici les services rendus à l'agriculture par le grand chimiste, M. Pasteur. Une de ses dernières découvertes a surtout contribué à rendre son nom populaire. Nous voulons parler de la vaccination des moutons. On sait qu'un mal terrible et foudroyant dans ses effets, le charbon, décimant annuellement la race ovine, désolait les éleveurs, dont elle ruinait les espérances. M. Pasteur, en découvrant le virus du mal, un microbe, le bacillus anthracis, trouva en même temps le moyen par l'inoculation d'en paralyser les effets. Si cette découverte a fait à M. Pasteur beaucoup d'ennemis, elle lui a fait des amis autrement nombreux ; et ce n'est pas dans nos campagnes, où la vaccination du mouton est partout pratiquée aujourd'hui avec un succès sans cesse croissant, qu'il faudrait aller médire de lui. Le médisant en garderait sans doute longtemps un cuisant souvenir, et cela s'explique. Avant la vaccination, la perte pour les éleveurs était de trente pourcent au moins, et elle n'est plus maintenant que de deux pour cent à peine.

Notre dessin représente l'opération de la vaccination dans la ferme de M. Aymard, à Angerville.

Notre dessin représente l'opération de la vaccination dans la ferme de M. Aymard, à Angerville. L'opérateur est M. Taillon, vétérinaire. Au fond se trouve le parc des moutons. Sur le devant, une table à tréteaux, sur laquelle le sujet est apporté et dressé sur son train de derrière. Le vétérinaire, qui tient le vaccin dans un petit tube en verre, l'inocule dans la cuisse droite de l'animal, qui, sitôt l'opération terminée, est remis à terre et ne parait pas du tout s'en ressentir. Cette opération se fait très rapidement, quelques secondes suffisent. On voit qu'il est facile de vacciner des centaines de moutons par jour, et l'on ne s'en fait pas faute.




Lançon illustrateur de l'actualité - 1872 - 1885