Signature d'Auguste Lançon

Lançon et les Salons

Auguste Lançon au salon entre 1861 et 1870

1860 -1870

1861

 Portrait de M. L. [Lançon père].

1862

Il n'y eut pas de salon cette année là.

1863

Un cimetière de moines.

1864

Étude de singe, eau-forte. — Ours et renard, eau-forte.

1866

Cuirassier en vedette (1813)


1867

Le Salon était intégré à l'exposition universelle. Lançon ne présenta pas d'œuvre cette année là.


1868

Arabe terrassé par une lionne.

Le Journal amusant

Tigre buvant.


1869

Mil-huit-cent-treize. — Lions.


1870

Tigre. —Lions.

Promenade au Salon de 1870
par BERTALL
Le Journal amusant

M. Lançon dessine les bêtes féroces avec une grande énergie. Je connaissais déjà de lui une série d'études à l'eau-forte, faites évidemment sur nature, dans des ménageries. Puisqu’il fait si bien la bête, qu'il nous la montre dans sa beauté, dans son énergie, dans sa passion spéciale. Il y a bien là de quoi intéresser en soi. Montrer, ainsi que l'a fait cette année M. Lançon, un Tigre dépeçant une femme, c'est sûrement nous intéresser à la femme morte, et nous faire oublier la fière attitude du fauve qui, dans l'intention de l'artiste, était évidemment le point de départ de la composition.

Philippe Burty
Le Rappel, 12 juillet 1870

Lançon et les Salons

Compte-rendu des Salons

L'exposition des refusés

Les Artistes francs-comtois au Salon de 1879